Hébergeurs ou sites de visite, l'AaDT vous accompagne dans une démarche d'écocertification

Une aide globale est proposée pour obtenir l'Ecolabel Européen ou la certification NF Environnement.

L'AaDT propose un accompagnement vers l'écocertification


Sont concernés :
- les hébergeurs qui s'engagent dans une démarche d'obtention de l'Ecolabel Européen,
- les sites de visite qui s'engagent dans la certification NF Environnement.

L'accompagnement consistera en :

  • une campagne d'information : offices de tourisme, groupements professionnels ... si vous souhaitez accueillir une réunion sur votre territoire contactez l'AaDT pour l'organisation,
  • un pré-diagnostic gratuit de la structure candidate par l'AaDT,
  • l'intervention d'un cabinet d'étude, choisi et négocié par l'AaDT, pour définir les actions correctives à mettre en place et accompagner la démarche jusqu'à la certification. La prise en charge du financement est de 70% pour les hébergeurs et 50% pour les sites de visite,
  • une veille et un accompagnement permanent par la mise à disposition de personnel de l'AaDT,
  • une valorisation des prestataires sur les sites internet et réseaux sociaux de l'AaDT.

Pourquoi s'engager maintenant ?

 

  • l'Ecolabel Européen et la norme NF Environnement sont les seuls gages de qualité environnementale reconnus par les pouvoirs publics (délivré par l’AFNOR).
  • l'ADEME et le Conseil régional prennent en charge financièrement une partie du coût du cabinet d'étude pendant 3 ans.
  • une baisse rapide des charges de fonctionnement : la structure qui s'engage met en place des actions correctives et rentre ainsi dans un cercle vertueux ; les retours sur investissements sont perceptibles dès les premiers mois. Exemple d'un hôtel de la côte atlantique de 55 chambres, certifié en 2008 (Source : AFNOR)
             Eau :            en 2006 : 11500 €                 en 2008 : 5500 €                  soit - 50%
             Energie :     en 2006 : 28000 €                 en 2008 : 21000 €                soit - 33 %
             Déchets:     en 2006 : 9300 litres/sem     en 2008 : 2100 litres/sem    soit - 400%
  • un outil managérial très efficace qui permet de fédérer le personnel autour d'un projet d'entreprise,
  • la Nouvelle-Aquitaine, 1ère région française en nombre d’établissements et sites de visite éco-labellisés, relaie l'information sur le site internet et les réseaux sociaux du CRTNA,
  • Un des enjeux du tourisme de demain avec des clients de plus en plus exigeants sur une consommation éthique et respectueuse de l'environnement, et la transparence de l’information.
    D'après l'enquête d'Atout France :
       . les clientèles nord-européennes sensibles à la démarche (les «ethics yuppies», soit 88% des britanniques venant en France, et les «avertis», soit 73% des allemands venant en France),  
       . un marché de niche en expansion («les enthousiastes», soit 29% des français) ;
       . une clientèle réceptive qui en fait un critère de choix final à prestation égale («les sensibilisés passifs»).
       . Une étude du site web Booking (avril 2017) révèle que 68% de ses clients privilégient les hébergements engagés dans une démarche éco-responsable.

 

Pour les hôtels, une démarche complémentaire : l'affichage environnemental


Sous l’égide du Ministère de l’environnement, de l’énergie et de la mer, et avec le soutien de l’ADEME, un projet de pré-déploiement de l’affichage environnemental est expérimenté auprès de 100 hôtels sur toute la France. Cette méthode permet de restituer une information facile à comprendre, et à communiquer auprès des clients : les impacts environnementaux d'une nuit d'hôtel sont affichés sur une étiquette et valorise ainsi l'engagement de l'établissement. Les actions correctives mises en place peuvent amener l'hôtelier à obtenir l’Ecolabel Européen.

70 hôtels ont déjà adhéré à cette démarche, il reste encore quelques places pour être accompagné et financé à hauteur de 50% par l'ADEME.

A travers ces deux démarches complémentaires, chaque entreprise accompagnée a l'opportunité de réduire l’impact de son activité sur l’environnement.
En effet, les deux démarches proposent de :
- Diagnostiquer l’entreprise au regard de critères environnementaux,
- Mettre en place un plan d’actions réduisant l’impact sur l’environnement.
Les résultats attendus et les conditions permettent de choisir l’une et/ou l’autre des démarches.

Contacts à l'AaDT : Valérie Puiseux - 05.59.46.52.42 - v.puiseuxtourisme64com
                              Aurélie Couret - 05.59.46.52.56 - a.courettourisme64com